l'identite' de genre

L’orientation sexuelle et l’identite’ de genre

Chacun, chacune, a le droit d’être exactement qui il ou elle est!
Les gens expriment leur sexualité de plusieurs manières différentes; il n’y a pas de bonnes ou mauvaises manières d’être. Vous avez le droit de vous identifier à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre qui sont les vôtres, sans subir de discrimination dans l’éducation, les soins de santé, la participation sociale et politique, et sans être la cible d’agression verbale ou physique.

L’identité de genre

À la naissance, une identité de genre nous est attribuée, habituellement d’après nos organes sexuels visibles. Pour plusieurs personnes, cette identité de genre, qui nous est attribuée d’après notre sexe biologique, leur convient, elle leur est confortable et elles ne la remettent pas en question. Mais certaines personnes ne sont pas à l’aise avec l’identité de genre qui leur est accolée selon leurs organes génitaux, soit parce qu’elles trouvent que ce système limité à deux genres sexuels est trop contraignant, soit parce qu’elles s’identifient davantage à l’autre identité de genre que celle qui leur a été attribuée à la naissance. Ce malaise identitaire peut susciter des réactions diverses chez les personnes qui le vivent : parfois la chose se vit de manière personnelle uniquement, alors que chez d’autres personnes elle se manifeste de façons extériorisées et visibles pour les autres.

L’orientation sexuelle

L’orientation sexuelle décrit l’attirance d’une personne dans le domaine des relations sexuelles et amoureuses. Chez une personne qui est attirée sexuellement par des personnes du sexe opposé au sien, l’orientation est dite « hétérosexuelle », et l’on parle alors d’un hétérosexuel; et chez une personne qui est attirée sexuellement par des personnes du même sexe qu’elle, l’orientation est dite « homosexuelle », et l’on parle d’un homosexuel (ou d’un gai, ou d’une lesbienne). Il y a aussi des personnes qui ont une attirance sexuelle pour des personnes de l’un et l’autre des sexes, donc on parle ici de personnes « bisexuelles ». Le comportement sexuel d’une personne ne va pas nécessairement dans le même sens que son orientation sexuelle.

GLBTT2IQ – qu’est-ce que tout ça signifie?

  • Gai – Un homme attiré sexuellement et/ou sentimentalement par les hommes, et qui a des rapports sexuels avec un ou des homme(s). Le mot « gai » est aussi utilisé de manière générale pour désigner toute personne qui a une attirance ou relation sexuelle et/ou sentimentale avec une ou des personne(s) du même sexe qu’elle.
  • Lesbienne – Une femme attirée sexuellement et/ou sentimentalement par les femmes, et qui a des rapports sexuels avec une ou des femme(s).
  • Bisexuel-le – Une personne attirée sexuellement et/ou sentimentalement par les deux sexes, hommes et femmes, et qui s’adonne à des rapports sexuels avec des personne(s) des deux sexes. 

Transgenre (ou trans) – Ce mot inclut de manière générale les personnes qui ne correspondent pas à la division traditionnelle des catégories « homme » et « femme » (et aux attentes que cela implique), et/ou qui s’identifient au sexe qui n’est pas celui qu’on leur a assigné à la naissance (c’est-à-dire un homme qui se considère comme une femme, ou une femme se considérant comme un homme). Le fait d’être transgenre n’implique en soi aucune forme spécifique d’orientation sexuelle. Les personnes transgenre s’expriment de manières variées; ceci inclut de s’habiller ou de se comporter comme des personnes du sexe opposé à leur apparence, ou avec des caractéristiques des deux sexes à la fois; certaines prennent des hormones et/ou ont recours à la chirurgie pour changer de sexe. 


  • Transsexuel-le – Une personne dont l’identité de genre ne correspond pas à son sexe biologique. Une personne transsexuelle peut vouloir modifier son corps à l’aide d’hormones et/ou d’interventions chirurgicales, afin qu’il ressemble davantage à son identité de genre.
  • 2 – Bispirituel - ou « à deux esprits » sont des termes utilisés pour désigner des personnes qui, dans des communautés des Premières Nations, ne sont considérées ni comme des hommes ni comme des femmes. Ceci implique souvent un esprit masculin et un esprit féminin qui habitent le même corps. L’expression, indépendamment de ce concept, a commencé à être utilisée également de nos jours par certaines personnes des Premières Nations qui sont gaies, lesbiennes, bisexuelles, transgenre, intersexuées. Vu la diversité des langues autochtones, il existe plusieurs mots pour exprimer la bispiritualité, parmi les Premières Nations. 


  • Intersexué – Une personne dont les chromosomes sexuels, les organes génitaux et/ou des caractéristiques secondaires du sexe (p. ex. barbe, seins) ne correspondent pas exclusivement à la catégorie homme ni exclusivement à la catégorie femme. Sur le plan biologique, une personne intersexuée peut avoir certaines caractéristiques masculines et certaines caractéristiques féminines. La communauté intersexuée n’est généralement pas fervente de l’adjectif « hermaphrodite », qu’elle considère désuet. Les personnes intersexuées peuvent s’identifier ou non à la communauté transgenre.
  • 

En Questionnement – Personne qui est en train d’expérimenter, de découvrir ou d’explorer sa sexualité, ou qui refuse de la limiter à une catégorie.

    Liens informatifs

    PFLAG Canada 
Egale Canada