Qui sommes-nous?

Le Groupe de travail sur la prévention du suicide de Thunder Bay est un groupe de concertation communautaire qui a été créé après un appel à l’action en 2007. Cet appel à l’action se fondait sur le besoin croissant d’aborder les questions à régler en matière de santé mentale des jeunes et d’événements tragiques, comme le suicide.

Nos partenaires ont reconnu que nous avions besoin d’être mieux préparés en tant que communauté à faire face aux effets du suicide chez les jeunes. En conséquence, des fournisseurs de services se sont rassemblés et ils ont réussi à créer un modèle unique en son genre de mobilisation communautaire et de multiples partenariats qui a amélioré notre capacité de soutenir les groupes et les personnes après un événement tragique.

Les membres de ce comité comprennent des conseils scolaires, des organismes de santé mentale, des établissements de soins de santé et des porte-parole bénévoles de notre communauté.

Le Groupe de travail sur la prévention du suicide chez les jeunes prend part à diverses initiatives dans la communauté. Le Groupe de travail a aussi mis en œuvre un modèle novateur, appelé protocole de déploiement pyramidal d’urgence, qui assure un soutien immédiat de la part d’organismes communautaires aux écoles après un événement tragique ou un suicide.

Nous prenons aussi part à diverses activités communautaires et d’éducation du public. Nous faisons des présentations dans la communauté ainsi que des consultations auprès des jeunes et des campagnes de sensibilisation. Le groupe rassemble aussi des rapports et des renseignements.

Les objectifs clés du Groupe de travail sur la prévention du suicide chez les jeunes sont les suivants :

  • Accroître la connaissance et la conscience des questions relatives au suicide chez les jeunes.
  • Collaborer afin de prévenir le suicide chez les jeunes dans notre communauté.
  • Collaborer afin d’intervenir en cas de suicide chez les jeunes d’une façon efficace et opportune.
  • Mobiliser la communauté et renforcer la capacité de faire face au suicide chez les jeunes et d’autres événements tragiques.

Statistiques

  • 1 enfant ontarien sur 5 est aux prises avec des troubles de santé mentale.
  • Le suicide est la deuxième cause de mort chez les adolescents ontariens âgés de 15 à 24 ans.
  • Les taux de suicide chez les peuples autochtones sont de six à sept fois plus élevés que ceux de leurs pairs non autochtones.
  • Le suicide chez les jeunes est un problème de santé publique évitable.